Ushuaia, la ville du bout du monde

Publié le par Jean-François

DSCN5144-bVue générale d'Ushuaia et de sa baie.


Mardi 29 septembre 2009.

Ushuaia... Nom magique s'il en est, largement diffusé par une émission télévisée. Nom évocateur d'un bout du monde aussi improbable qu'inaccessible. Nom purement mythique, en somme... Et pourtant j'y suis, en chair et en os, pour de vrai ! Je suis arrivé hier soir, au terme d'un vol de plus de deux heures, au départ de Trelew. Bien qu'effectuée de nuit, l'approche d'Ushuaia a été somptueuse : on survole d'abord la masse imposante des Andes enneigées (la cordillère de Darwin), puis on a l'impression de se poser directement sur l'eau du Canal de Beagle. Mais quelques secondes avant que l'avion n'atterrisse, la piste apparaît soudainement, pour notre plus grand soulagement.

La première chose que je remarque en arrivant, c'est que l'aéroport s'appelle curieusement  Malvinas Argentinas, bien que les Iles Falkland (Islas Malvinas en espagnol) se trouvent à quelque 500 km d'Ushuaia... La guerre perdue des Malouines (1982) est perçue comme un traumatisme dans l'âme argentine et partout, notamment aux frontières, on revendique la souveraineté sur ces îles britanniques. Las Malvinas son Argentinas...

Avec près de 65.000 habitants, Ushuaia est la capitale argentine de la Terre de Feu (Tierra del Fuego) ; cette immense île de 48.000 km2 est située tout au sud du continent américain, et partagée entre le Chili et l'Argentine. La ville est bordée au sud par un large bras de mer reliant le Pacifique à l'Atlantique, c'est le Canal de Beagle. Plus au sud encore, il n'y a plus que l'île chilienne de Navarino, puis le fameux Cap Horn et enfin l'Antarctique... Ici, à Ushuaia, nous sommes vraiment loin de tout : Buenos Aires est à 3.085 km plus au nord, Paris à près de 13.000 km. Sur la carte, on relève 54° 48' de latitude sud... Ushuaia est ainsi la ville la plus australe du monde, si l'on excepte la base navale chilienne de Puerto Williams (2.500 habitants), de l'autre côté du Canal de Beagle.


Ushuaia1900L'histoire d'Ushuaia est très récente. Elle commence en 1869 avec l'implantation d'une mission anglicane sur les bords du Canal de Beagle, dirigée par le pasteur Thomas Bridges. Mais Ushuaia ne sera officiellement fondée que le 12 octobre 1884. Au début du siècle dernier, ce n'était encore qu'un modeste village, ainsi qu'on peut le voir sur le document ci-contre. Sa première expansion débute en 1902, avec le transfert du bagne qui se trouvait précédemment sur l'Isla de los Estados, et la construction du Presidio, prison qui sera achevée en 1920. Mais en 1947, le président Perón en ordonne la fermeture, et transforme les installations pénitenciaires en base navale (1950). Il faudra attendre le début des années 1970 pour que la ville et le port soient déclarés zone franche par le gouvernement argentin, et qu'un plan de développement industriel y soit créé. Les migrants y affluent alors des quatre coins du pays. Les salaires y sont beaucoup plus élevés que dans le reste de l'Argentine, ce qui a évidemment contribué à l'explosion démographique et urbaine d'Ushuaia. Le tourisme a fait le reste.

Ce matin, je constate que si le temps est clair, le ciel est cependant parcouru de nombreux nuages, comme c'est fréquemment le cas ici. A l'hôtel, la salle du petit déjeuner est panoramique, et je suis émerveillé par le spectacle qu'offre la baie d'Ushuaia. Le port est cerné de montagnes, la chaîne Martial au nord et la partie chilienne de la cordillère de Darwin au sud. Les cimes sont enneigées, bateaux et maisons apportent des touches de couleurs vives, c'est tout simplement superbe ! Partons ensemble à la découverte d'Ushuaia.

DSCN4727-bDSCN4771-bDSCN4728-bDivers aspects du port et de la baie d'Ushuaia.


Comme pour presque toutes les villes-champignons récentes de Patagonie, Ushuaia s'est développée de façon assez anarchique, sans ordre particulier et même dans la précipitation. Les maisons sont multicolores, et couvertes de tôle ondulée, ce qui donne à l'ensemble un petit côté scandinave. Partout des immeubles sont en cours de construction : ils ne sont pas encore achevés que déjà leur rez-de-chaussée est ouvert aux activités commerciales ! Sur les échafaudages, on reconnaît une main d'oeuvre bolivienne, qui s'entasse la nuit dans les villas miserias de la périphérie. Les rues sont très pentues, et inégalement asphaltées. Certains boulevards autour de la baie n'ont pas encore été goudronnés, mais ils sont déjà bordés de réverbères. Sur l'Avenida San Martin, qui est celle de tous les commerces et de tous les hôtels, il y a régulièrement des embouteillages de 4x4 bourrés de gadgets et de haute technologie. Plus encore qu'à Puerto Madryn, il règne ici une atmosphère pionnière. C'est à ce titre qu'il est intéressant de se promener dans les rues du centre d'Ushuaia, totalement défiguré et perverti par l'affairisme commercial et touristique. Mais il suffit de s'éloigner de trois ou quatre cuadras (pâtés de maison) pour retrouver une ambiance plus authentique, celle d'un gros village. Et puis, il faut bien reconnaître que l'écrin de cet étrange phénomène est absolument sublime !

DSCN4651-bUn immeuble de l'Avenida San Martin, inachevé mais déjà ouvert au commerce...

 

DSCN4646-b Un gigantesque centre commercial du bout du monde (Av. San Martin).

DSCN4871-bSur fond de cordillère de Darwin, voici l'Antiguo Templo (la première église) et l'église N.S. de la Merced.

DSCN4636-bMême le clocher de l'Antiguo Templo est fait de tôle ondulée.

DSCN4654-b





















DSCN4662-bDSCN4655-b






















Constructions "anciennes" caractéristiques d'Ushuaia.

Les rues très pentues d'Ushuaia ne sont pas sans rappeler celles de San Francisco.

DSCN5163-bL'entrée de la ville en venant du Glacier Martial.

DSCN4383-b.jpg





















DSCN4668-bDSCN4659-b






















Rues perpendiculaires au Canal de Beagle.

Mais Ushuaia, c'est aussi un port aux multiples activités : commerce et pêche, plaisance et bien sûr tourisme.

DSCN4854-bVue d'ensemble du port d'Ushuaia.

DSCN4846-b






















Navires

de pêche.
DSCN4631-bDSCN4698-b






















Bateaux
de plaisance.
DSCN4873-bDSCN4620-b




















Catamarans à
l'usage des
touristes.


DSCN4863-bUne épave échouée en plein milieu du port...

Une promenade le long de la baie est l'occasion de découvrir quelques espèces d'oiseaux marins spécifiques à cette région du globe.

DSCN4600-bUn couple de goélands de Scoresby.

DSCN4615-bUn couple d'ouettes marines (mâle blanc et femelle noire) côtoie ici un goléland dominicain.

DSCN4753-bUn couple de goélands dominicains.

Avec ces oiseaux s'achève notre découverte d'Ushuaia. Les prochains articles de ce blog seront consacrés au Parc national de la Terre de Feu, au Canal de Beagle et au Glacier Martial.

Publié dans Villes

Commenter cet article

Dominique 11/06/2015 16:00

Merci pour ces photos et ces explications qui m'ont très bien renseignée. Après que j'ai lu "Ma vie de pingouin", j'ai eu envie de voir à quoi ressemblait cette ville atypique et faussement célèbre.

Gérard monzain 25/05/2015 03:17

J apprecie le style et l esprit qui animent l auteur de ce tecit de voyage. Pas d emphase, de l emerveillement simplement. J aime beaucoup ces maisins de bois et leurs couleurs de ces regions, les lumieres australes et avec un rayon de soleil c est un veritable enchantement
Merci gerard

Gérard monzain 25/05/2015 03:17

J apprecie le style et l esprit qui animent l auteur de ce tecit de voyage. Pas d emphase, de l emerveillement simplement. J aime beaucoup ces maisins de bois et leurs couleurs de ces regions, les lumieres australes et avec un rayon de soleil c est un veritable enchantement
Merci gerard